retour à Roc'h-Gad
  
  

Cet espace est construit en appui de notre article « Les écoles de hameaux ; deux programmes de construction d’envergure à la fin du XIXe dans le Finistère » publié dans la revue « Le Lien » du Centre Généalogique du Finistère (n° 151 - septembre 2019).

La redécouverte, lors d’une promenade, de l’école de Pen ar Hoat (Hanvec) devant laquelle il m’arrivait, enfant, de passer lors de balades à vélo est à l’origine de nos recherches sur les écoles de hameaux. Nous avons ainsi relié l’histoire de ce bâtiment à la mise en place de 67 écoles publiques dans les campagnes du Finistère pendant les années 1879-1885.

Notre article s’appuie principalement sur les documents de la série 1 T (Enseignement primaire) des Archives départementales du Finistère. Nous y avons trouvé de nombreux témoignages montrant les conditions difficiles dans lesquelles les deux plans de construction ont été mis en œuvre dans les communes choisies. Sans doute la série 2 O (Dossiers d’administration communale) aurait-elle pu apporter des éléments complémentaires, mais elle n’a pu être étudiée car elle se trouve au moment de nos recherches et rédaction en opération de reclassement.

L’identification des sites de construction sur les arrondissements de Brest, Châteaulin, Morlaix et Quimper n’a pas été aisée, nous rejoignons en cela l’avis du Ministère de l’Instruction publique, des Cultes et des Beaux-Arts en 1884 ! Nous n’avons hélas pas trouvé le courrier initial du préfet du Finistère listant les 50 sites pressentis en 1882. Le dossier comprend au contraire de nombreuses listes incomplètes et très évolutives... Tout cela dénote la lourdeur de la tâche et les difficultés vécues que le préfet fait remonter sans langue de bois. La confrontation de divers documents avec le Relevé général des constructions scolaires du Finistère 1878-1885 permet de lister 49 écoles bâties sur ces arrondissements.

La mise en place des 18 écoles sur l’arrondissement de Quimperlé est bien plus facile à suivre grâce aux nombreux rapports de l’inspecteur primaire Eugène Maupin. Lire ses écrits a été un vrai plaisir : ceux-ci sont non seulement administrativement très précis, mais ils sont également très humains et nous ont fait vivre cette période à ses côtés !

L’illustration des écoles de hameaux par celle de Pen ar Hoat relève ainsi d’un choix « sentimental ». Nous avons collecté les informations la concernant par la consultation des archives municipales de la Mairie de Hanvec : registres des délibérations du conseil municipal, plans de l’école, quelques archives diverses (arrêtés, courriers d’intendance...). Par ailleurs, des précisions tant sur l’école que sur l’institutrice Anne Péron nous ont été apportées par Mme Morvan, Maire de la commune.

Lister les instituteurs et institutrices ayant œuvré à Pen ar Hoat a demandé un travail d’enquête !

Si, en effet, les premiers enseignants sont cités dans les registres des délibérations municipales, très rapidement cette source d’information se tarit. La série 1 T des Archives départementales donne heureusement des listes d’arrêtés de nomination et procès-verbaux d’installation, mais quelques manques apparaissent lorsqu’on pointe la chronologie. Il y a d’ailleurs des arrêtés de nomination pour des personnes qui finalement n’ont pas pris leur poste...

Certains des manques ont pu être comblés par la presse de l’époque qui suivait de près les mouvements des enseignants publics : Le Finistère et Le Courrier du Finistère pour la période 1880-1944, Le Citoyen de 1906 à 1940, Ouest-Éclair de 1899 à 1944.

La recherche s’avère plus difficile dès lors qu’il s’agit de périodes plus récentes et les informations arrivent parfois par un tout autre biais : ainsi la présence de deux institutrices au début des années 50 est notée dans le rapport de l’architecte en charge de la rénovation de l’école, mais nous n’avons pas trouvé leurs identités.

Peut-être avez-vous des informations pouvant compléter ces recherches ? Nous serions heureux que vous nous les fassiez partager !

Bernard & Marie-Paule Kerneis
roch-gad@orange.fr

Article mis en ligne le 30 janvier 2019
Dernière modification le 4 novembre 2019